Accueil > L'Agenda du Grand Tarbes > Archives

Le 19Oct Concert Sand / Chopin - Conservatoire

Mercredi 19 Octobre à 19 heures, à l'Auditorium Gabriel Fauré, le Conservatoire Henri Duparc du Grand Tarbes accueille le spectacle "SAND / CHOPIN, le choix du sexe", organisé et programmé par la Compagnie de la Rose.

Sur un montage de textes de George Sand et Rosemonde Cathala et de compositions de Frédéric Chopin.
Lydie SOLOMON, piano
Rosemonde CATHALA, texte
Maya ARRIZ-TAMZA, mise en scène

Renseignements : Cie de la Rose au 07 82 72 37 68 ou compagniedelarose@yahoo.fr
TARIFS : 10€ - 5€ - 2€
BILLETTERIE : CONSERVATOIRE HENRI DUPARC DU GRAND TARBES - 25 RUE LARREY 65000 TARBES ou SUR PLACE LE SOIR DU CONCERT

 

L’HISTOIRE :

C’est dans le salon de Marie d’Agoult, à l’hôtel de France, que George Sand fit la connaissance de Chopin en 1836, mais leur liaison ne commença qu’en juin 1838. Leurs amours étaient discrets, car Chopin craignait les réactions de sa famille, et ce premier été fut un été heureux. À l’automne, pour la santé de Maurice son fils, qui avait des rhumatismes, et surtout pour celle de Chopin qui toussait de manière inquiétante, Sand décida de partir et d’emmener tout le monde aux Baléares. Ils embarquèrent pour Majorque, le 7 novembre 1838, s’installèrent d’abord à Palma, puis à la chartreuse de Valldemosa.
Après un séjour désastreux, ils quittèrent la chartreuse pour Marseille où ils arrivèrent le 24 février 1839. Chopin allant très mal, il lui fallait du repos. Ils s’installèrent à Nohant l’été et à Paris l’hiver. Villégiature studieuse…

 Ce spectacle met en scène l’alliance de deux grandes figures artistiques du XIX ème… « Alliance amoureuse d’un féminin et d’un masculin nous emportant dans une fascinante mise en abîme« entre ces deux polarités que constituent le contemplatif et l’actif et que l’on symbolise par la désignation d’un principe féminin d’une part, masculin d’autre part ; confrontation paradoxale et vertigineuse entre deux pôles énergétiques que tout oppose et attire, entre vitalité spirituelle et vitalité artistique, entre ruralité profonde et réalité urbaine, entre passif et… actif. Deux pôles attractifs qui ne sont nullement propriété d’un sexe ou de l’autre mais bien propres à chacun de nous et que l’on se plait à présenter sous des ressorts souvent inconciliables, comme s’il incombait à chacun d’entre nous d’orienter sa vie sous la forme d’un choix radical où l’un exclurait par voie de fait, l’autre. » (Extrait de : « Une histoire de principe » de Rosemonde Cathala dans Lire George Sand).

L’AUTEUR :

Une alliance entre deux grandes figures artistiques du XIX ème, alliance amoureuse d’un féminin et d’un masculin nous emportant dans une fascinante mise en abime« entre ces deux polarités que constituent le contemplatif et l’actif et que l’on symbolise par la désignation d’un principe féminin d’une part, masculin d’autre part ; confrontation paradoxale et vertigineuse entre deux pôles énergétiques que tout oppose et attire, entre vitalité spirituelle et vitalité artistique, entre ruralité profonde et réalité urbaine, entre passif et… actif. Deux pôles attractifs qui ne sont nullement propriété d’un sexe ou de l’autre mais bien propres à chacun de nous et que l’on se plait à présenter sous des ressorts souvent inconciliables, comme s’il incombait à chacun d’entre nous d’orienter sa vie sous la forme d’un choix radical où l’un exclurait par voie de fait, l’autre.
Extrait de : « Une histoire de principe » de Rosemonde Cathala dans Lire George Sand.

+ d'infos sur la Cie de la Rose